Calendrier agenda gratuitCalendrier agenda gratuit

Jour de l'an 2018

Vous trouverez ci-dessous la date du Jour de l'An 2018 ainsi que pour les années 2014 à 2023.

  • Cochez une case pour inclure la fête dans vos calendriers, et décochez la case pour supprimer la fête.
  • Pour afficher le calendrier, choisir une semaine, un mois, un trimestre, un semestre, une année, avec le menu en haut à gauche ('Accès direct').
  • Après affichage du calendrier, pour afficher le nom de la fête ou du jour férié dans le calendrier, cliquez sur l'onglet 'Infos' :
    - La liste déroulante 'Fêtes à afficher' doit être positionnée sur 'Un prénom par jour'.
    - La case 'Fêtes et jours fériés' doit être cochée.
  • Pour colorier les cases correspondant à une fête ou un jour férié.
    - Choisir la couleur dans la liste des activités, pour l'activité 'fete'.
    - Aprés affichage du calendrier : dans l'onglet Infos, la liste 'Suivi d'activités' doit être positionnée sur 'Fête' ou sur 'Toutes activités'.

Calendrier des dates du Jour de l'An 2018 et pour les années 2014 à 2023

  
 mercredi 1er janvier 2014.
 jeudi 1er janvier 2015.
 vendredi 1er janvier 2016.
 dimanche 1er janvier 2017.
 lundi 1er janvier 2018.
 mardi 1er janvier 2019.
 mercredi 1er janvier 2020.
 vendredi 1er janvier 2021.
 samedi 1er janvier 2022.
 dimanche 1er janvier 2023.

Le calendrier des voeux à envoyer par mail à sa famille ou ses amis.


Le jour de l'an, premier janvier dans le calendrier grégorien, est l'occasion de fêter la nouvelle année.

Comme pour Noël, on commence la fête la veille, avec le réveillon du jour de l'an, et on la continue le lendemain.

Contrairement au réveillon de Noël, qui se fête plutôt en famille, le réveillon du jour de l'an se fête souvent entre amis. Le repas typique comprend huîtres et autres fruits de mer. A minuit, ou plutôt, à zéro heure, la tradition veut que tout le monde s'embrasse au cri de "Bonne année !". Au minimum, les guirlandes, les pétards et les feux d'artificent sont de la fête, et parfois, l'alcool ne permet plus de terminer correctement le réveillon qui dure tard dans la nuit ou tôt le matin.

Le jour du premier janvier est parfois consacré pour les voeux à la famille, s'ils étaient absents au réveillon. Le 1er janvier, les cadeaux du père janvier sont aussi bienvenus.

D'un point de vue administratif, c'est aussi le premier janvier que les indices tels que le SMIC sont en général revalorisés.
La date effective d'entrée d'un nouveau pays dans l'union Européenne se fait souvent le premier janvier.

Le 2 janvier, c'est l'occasion pour les dirigeants des entreprises de souhaiter une bonne année aux salariés, qui d'ailleurs en ont bien besoin car il faut faire l'inventaire des stocks, l'arrêté des comptes et la clôture budgétaire.

Ci-dessous, une histoire à raconter pour le réveillon du jour de l'an, ou pour envoyer ses voeux par mail, auquel cas merci de placer un lien sur mon site.
Les personnages ont réellement existés, et les évènements sont à priori exacts car issus de plusieurs sources.

L'histoire du premier jour de l'année (basée sur des faits réels), et le fantôme de Jules (César)  (interdit aux moins de 18 neurones)

Le premier jour de l'année n'a pas toujours été le 1er janvier, d'autant plus que le mois de janvier n'existait pas dans les premiers calendriers.

Le premier jour de la 1ère année, aussi appelé par certains le Bing-Bang, honnêtement personne ne sait quel jour c'était, mais ce que l'on sait c'est que le Bing-Bang n'est pas l'oeuvre de Jules (César), parce que : "Ce que César a fait, qui d'entre nous l'ignore ?" (1)

A la fondation de Rome, en 753 avant JC, le calendrier romain de Romulus comptait 10 mois de 30 ou 31 jours, de Mars à Décembre, et l'année commençait donc le 1er mars. A cette occasion, il était déjà coutumier de faire un cadeau à l'empereur, qui, d'année en année, rassemblait tout ces objets utiles ou inutiles dans un coin, si possible, c'est bien connu, le bon coin.

Moins d'un siècle plus tard, le roi romain Numa Pompilius y ajouta les mois de januarius (janvier) et februarius (février), mais l'année commençait toujours le 1er mars, les deux nouveaux mois étant ajoutés à la suite du mois de décembre, ce qui était logique, puisque le mois de septembre (7 en latin) restait le 7ème mois.

En 46 avant JC, l'empereur romain Jules césar (2) créa le calendrier Julien, et ça, tout le monde le sait, parce que : "Ce que César a fait, qui d'entre nous l'ignore ?".
Les mois de janvier et février devenaient les premiers mois de l'année, et en conséquence, le 1er janvier était donc le premier jour de l'année. Jules César renomma le 7ème mois (aujourd'hui juillet) en hommage à... lui-même, mais il oublia de renommer les mois de septembre (7 en latin) à décembre (10 en latin). Peu importe, parce que : ce que César n'a pas fait, personne ne le sait !

L'empereur Charlemagne, sans doute nostalgique des temps anciens, ramena le début de l'année au 1er Mars, faisant ainsi un pied de nez à son confrère Jules (César).

Pour contrarier tous les empereurs, les premiers rois de France catholiques décidèrent que l'année commencerait à Pâques, d'où la tradition des cadeaux faits le 1er Avril. Pour simplifier, une année comptait onze ou treize mois !

En 1564, Charles IX et sa maman Catherine de Médicis, qui avait perdu son jules (pas César, mais Henri II) ramenèrent le premier jour de l'année au 1er janvier. La tradition des cadeaux du 1er avril fut dans un premier temps conservée, puis on pris l'habitude de faire des faux cadeaux et des farces le 1er avril, et de vrais cadeaux le 1er janvier.

En 1582, la création par le pape Grégoire XIII du calendrier grégorien confirma que l'année commençait bien le 1er janvier, sans doute pour ne contrarier ni la monarchie française, ni Jules (César).

Après la proclamation de la république, le 22 septembre 1792, le premier jour de l'année fût le 22 septembre avec effet rétroactif ! On comprend que cette décision soit plus ou moins bien appliquée...

En 1805, Napoléon ramena le premier jour de l'année au 1er janvier, dans un souci, déjà, d'harmonisation avec les autres pays d'Europe qui eux, en étaient restés au calendrier grégorien. Napoléon, fraîchement autoproclamé empereur, souhaitait peut-être aussi ne pas froisser son confrère Jules (César).

Aujourd'hui, le calendrier grégorien est utilisé dans le monde entier, même si dans certains pays, les usages locaux et les traditions résistent. Comme ce calendrier est issu du calendrier jullien, on peut donc réaffirmer : "Ce que César a fait, qui d'entre nous l'ignore ?" (1).  

  1. Expression rapportée par l'historien romain Suétone, pour montrer la suprématie de Jules César, face à son rival Bibulus :
    « Ce que César a fait, qui d’entre nous l’ignore ?
    - Ce qu’a fait Bibulus, moi je le cherche encore. »".
    Notez que Bibulus n'était en fait pas très aidé par la chance, car il avait épousé Porcia, fille de Caton.
  2. Jules César n'a jamais été Empereur romain, ni même empereur tout court. Il était 'Imperator', mot latin qui signifie 'Général victorieux' en français. Il reçut aussi le titre de 'Dictator', et là, il est inutile de traduire.
    Quand à Napoléon, c'est l'inverse : à Waterloo, il était encore Empereur, mais il n'était plus 'Imperator' (3).
  3. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Napoléon à perdu la bataille de Waterloo. C'était en 1815.

A voir aussi :

Afficher le calendrier des fêtes et les jours fériés d'une autre année :
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2019
2020
2021
2022
2023
Afficher les fêtes et les jours fériés d'une autre année :
Aide à la gestion des fêtes et des jours fériés.

Pour apporter votre contribution (gratuite) aux origines et à l'histoire des fêtes et des jours fériés,
vous pouvez me contacter

Calendriers agendas : http://www.calagenda.fr